La bougie du sapeur

Il était d’usage, au XIXe siècle, de publier ses textes dans des journaux. Pendant longtemps, j’ai regretté l’abandon de telles pratiques. Peut-être cela m’aurait-il incité à une certaine régularité. Cependant, force est de constater que seul La bougie du sapeur me conviendrait (compte tenu de la périodicité très particulière de ce magazine).

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Bougie_du_sapeur